bandeau__Materiaux__3.0

Les matériaux et l’environnement

L’utilisation de ressources non renouvelables entraîne leur raréfaction et, par conséquent, rend leur obtention de plus en plus difficile. En outre, à l’instar de tous les biens de consommation, les matériaux de construction produisent des impacts environnementaux à chaque étape de leur cycle de vie. Sans l’application rapide d’actions énergiques, nous léguerons aux générations futures un monde fortement appauvri et pollué.

Photo 3.0 (f)

 

La charge environnementale totale d’un matériau comprend généralement des impacts de nature très différente, qu’il est impossible de comparer sur une même échelle. C’est le cas par exemple du réchauffement climatique, de la détérioration de l’ozone stratosphérique, du smog, de l’eutrophisation des cours d’eau, de l’acidification et des émissions de composés toxiques. Évidemment, chacune des phases du cycle de vie d’un matériau contribue à cet impact : l’extraction des ressources naturelles, leur transformation, l’utilisation du matériau et la façon d’en disposer en fin de vie.

Photo 3.0 (g)

 

Seule l’analyse de cycle de vie permet d’évaluer de façon rigoureuse l’ensemble de ces variables. Toutefois, cette méthode est longue, coûteuse et porteuse de marges d’erreurs substantielles. Devant l’impossibilité d’utiliser l’analyse de cycle de vie pour concevoir des bâtiments, l’industrie de la construction a convenu que les pratiques suivantes représentaient des alternatives intéressantes du point de vue écologique :

Photo 3.0 (h)