bandeau__Cycle_de_Vie__1.1

L’idée

L’idée de la MDD est née du mariage de deux décisions prises lors de la planification stratégique 2003-2006 d’Équiterre.

testsiteweb (2)

L’adoption d’un mode d’intervention:

Équiterre invite les citoyens à passer à l’action. En ce sens, il agit comme modèle et met sur pied des projets de démonstration qui permettent aux citoyens de poser des gestes concrets tout en les responsabilisant individuellement et collectivement

L’adoption d’un objectif stratégique:

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES OBJECTIFS
L’amélioration des conditions de travail et d’action bénévole au sein d’Équiterre Améliorer les conditions salariales et de travail
Acheter ou louer un espace de travail écologique qui réponde aux besoins de l’organisation

La charte

Dès le départ, les idéateurs de la MDD ont souhaité définir les objectifs du projet. Ainsi, par la rédaction et l’approbation d’une charte, l’idée d’Équiterre est devenue une aventure collective.

Cette charte se fixe deux objectifs principaux :

  • Renforcer les organisations membres du projet;
  • Inspirer et inciter l’écologisation des bâtiments au Québec, en intervenant auprès des acteurs du milieu de l’immobilier.

 

Photo 1.1.2

Dernière réunion des membres avant le déménagement (août 2011)

Charte de la Maison du développement durable

Le site

Le centre-ville, un choix judicieux répondant aux besoins de communication et aux enjeux de développement durable. L’établissement du bâtiment au centre-ville a fortement contribué à l’atteinte des deux objectifs principaux du projet.

D’abord par l’affluence importante autours du site, qui favorise la communication des idées et son potentiel éducatif.

En outre, l’emplacement au centre-ville est en phase avec l’esprit du développement durable appliqué à l’aménagement, lequel vise à diminuer l’étalement urbain en augmentant la densité d’occupation du territoire. Ce faisant, les infrastructures existantes y sont mieux exploitées et l’accès au transport en commun en est facilité.

site1_prefontaine.3 site_angus_2 Esquisse Angus 4 copieTerrain 1 copie Terrain 2 copie Terrain 4 copie Terrain 5 copie Terrain 6 copie

Le budget

La réalisation de la Maison du développement durable a été possible grâce à la participation de nombreux partenaires. Leur engagement envers le projet a démontré qu’ils avaient le « pouce vert » et que développement durable leur tenait à cœur!

Budget de la Maison du développement durable

Publicité télévisée élaborée pour la levée de fonds

    • Profitez de l’expertise d’Équiterre

      Expertise

      Tous les secrets de l’expérience acquise lors de la réalisation de la Maison du développement durable livrés pour vous sous la forme de conférences, visites guidées, formations ou mandat de consultation.  Pour plus de renseignements, communiquez avec Équiterre. arbre
    • Faits dans un quartier près de chez vous

      Produits locaux

      De tous les matériaux ayant servi à construire la MDD et dont la provenance est connue, 40 % ont été produits à moins de 50 km du bâtiment. arbre
    • Des robinets éco-énergétiques?

      Eau chaude

      Sur un an, la réduction de la consommation d’eau chaude due à la robinetterie performante de la MDD entraîne des économies d’au moins 200 $.   arbre
    • 58 % plus de terrain

      Superficie

      C’est la superficie occupée par les banlieusards relativement à celle des familles établies près des centres-villes. arbre
    • 100 % plus cher

      Banlieue

      C’est la différence du coût pour construire les infrastructures d'une banlieue comparativement à celles d'un quartier dense. arbre
    • 50% plus de GES

      GES

      C’est ce qu’une famille de banlieue génère de plus par rapport à celle qui habite en ville. arbre
    • En 2002, nous avions un rêve ...

      sidney-ribaux

      «

      En 2002, nous avions un rêve. Dans ce rêve, les bénévoles et employés d'Équiterre travaillaient dans un espace propre, sain et lumineux; Équiterre avait un pied à terre dans la communauté, un lieu de diffusion de ses messages, et ses partenaires étaient réunis avec lui dans l'un des bâtiment les plus écologiques au monde. Nous n’étions qu'un petit organisme à but non lucratif, sans argent ni aucune expertise en bâtiment. Plusieurs nous disaient que ce rêve (de 27 millions de dollars) ne pourrait jamais se réaliser. C'est en partie grâce à ces personnes que nous avons décidé de le faire.

      »

      Sidney Ribaux

      Président de la Maison du développement durable

    • Participer activement à la transformation du marché

      jacques-lagace

      «

      En collaborant à ce projet, nous avons pris conscience de l’impact environnemental des milliers de choix que nous faisions en cours de conception. Toutefois, beaucoup reste encore à faire pour accéder à toute l’information qui nous guiderait à faire des choix plus éclairés en matière environnementale. Le marché à cet égard est en mutation, et c’est un devoir pour nous de participer activement à sa transformation.

      »

      Jacques Lagacé

      Ingénieur, BPA

    • Chercher, découvrir, inventer une façon de concevoir

      anik-shooner

      «

      Le projet de la Maison du développement durable était porteur. Nous étions enthousiastes à l’idée d’une symbiose entre nos équipes d’architectes, d’ingénieurs et de constructeurs, et la vaste équipe d’Équiterre, de ses experts et de ses partenaires, dans le but  de chercher, découvrir, inventer une façon de concevoir et de construire selon une architecture socialement et écologiquement engagée.

      »

      Anik Shooner

      Architecte, MSDL

    • L’utopie bétonnée

      CO²

      Si on remplaçait le ciment par de la poudre de verre dans les 5 milliards de m3 de béton utilisés annuellement sur la planète, on éliminerait l’émission d’un demi-milliard de tonnes de CO².