bandeau__Cycle_de_Vie__1.3

La construction de la Maison du développement durable

image_1.3

La Maison du développement durable a été inaugurée le 6 octobre 2011

Lors de la cérémonie, les personnalités suivantes ont pris la parole : M. Sidney Ribaux (Président de la Maison du développement durable), M. Pierre Morin (Président d’Alcoa Canada, Partenaire principal), M. Pierre Arcand (Ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs), M. Gérard Tremblay (Maire de la Ville de Montréal), M. Robert Dutton (Président et chef de la direction de RONA), M. Thierry Vandal (Président-directeur général d’Hydro-Québec), M. Stéphane Archambault (du groupe musical Mes Aïeux, Ambassadeur du projet).

chantier00 mdd_pelletee_terre chantier01 chantier02 chantier03 chantier04 chantier06 chantier05 chantier07 chantier08 chantier09 chantier10 chantier11 chantier13 chantier12 chantier14 chantier15 chantier16 chantier17 chantier18 chantier19chantier21 chantier20 chantier22 chantier23 chantier24 chantier25 AI.01_PLP_4826 AI.02_PLP_4858 AI.03_PLP_4923 AI.04_PLP_4943 AI.05_PLP_4982 AI.06_PLP_4999 AI.07_PLP_5015 AI.10_PLP_5045 AI.09_PLP_4757

________________________________________

Le Boulot vers… à la MDD

L’ensemble des armoires de la MDD a été fabriqué par Le Boulot vers…, une entreprise d’économie sociale qui se distingue entre autres par la qualité exceptionnelle de sa relation avec ses clients.

Le Boulot vers…

  • A soutenu l’insertion sociale et professionnelle de plus de 2000 jeunes en difficulté;
  • Offre des stages rémunérés dans son atelier d’ébénisterie ou dans ses bureaux;
  • Dessert une population majoritairement de Hochelaga-Maisonnneuve.

 

Photo 1.3.1 (a)

Sur la base d’un partenariat plus que d’une relation d’affaire, après une analyse détaillée des dessins d’architecture, Le boulot vers… a proposé un changement d’approche radical. En plus d’améliorer la qualité des meubles produits et d’en diminuer les coûts, les modifications proposées ont amélioré la performance environnementale du projet. Une expérience qui démontre qu’un dollar investi dans l’économie sociale va beaucoup plus loin.

« Ce projet a permis d’ajouter un sens à notre démarche. Nos participants, comme tous les Québécois, veulent poser des gestes pour l’environnement et sont fiers d’avoir contribué à la MDD. »

JEANNE DORÉ, DIRECTRICE

Photo 1.3.1 (b)

Le mobilier des cuisinettes de la Maison du développement durable

    • Profitez de l’expertise d’Équiterre

      Expertise

      Tous les secrets de l’expérience acquise lors de la réalisation de la Maison du développement durable livrés pour vous sous la forme de conférences, visites guidées, formations ou mandat de consultation.  Pour plus de renseignements, communiquez avec Équiterre. arbre
    • Faits dans un quartier près de chez vous

      Produits locaux

      De tous les matériaux ayant servi à construire la MDD et dont la provenance est connue, 40 % ont été produits à moins de 50 km du bâtiment. arbre
    • Des robinets éco-énergétiques?

      Eau chaude

      Sur un an, la réduction de la consommation d’eau chaude due à la robinetterie performante de la MDD entraîne des économies d’au moins 200 $.   arbre
    • 58 % plus de terrain

      Superficie

      C’est la superficie occupée par les banlieusards relativement à celle des familles établies près des centres-villes. arbre
    • 100 % plus cher

      Banlieue

      C’est la différence du coût pour construire les infrastructures d'une banlieue comparativement à celles d'un quartier dense. arbre
    • 50% plus de GES

      GES

      C’est ce qu’une famille de banlieue génère de plus par rapport à celle qui habite en ville. arbre
    • En 2002, nous avions un rêve ...

      sidney-ribaux

      «

      En 2002, nous avions un rêve. Dans ce rêve, les bénévoles et employés d'Équiterre travaillaient dans un espace propre, sain et lumineux; Équiterre avait un pied à terre dans la communauté, un lieu de diffusion de ses messages, et ses partenaires étaient réunis avec lui dans l'un des bâtiment les plus écologiques au monde. Nous n’étions qu'un petit organisme à but non lucratif, sans argent ni aucune expertise en bâtiment. Plusieurs nous disaient que ce rêve (de 27 millions de dollars) ne pourrait jamais se réaliser. C'est en partie grâce à ces personnes que nous avons décidé de le faire.

      »

      Sidney Ribaux

      Président de la Maison du développement durable

    • Participer activement à la transformation du marché

      jacques-lagace

      «

      En collaborant à ce projet, nous avons pris conscience de l’impact environnemental des milliers de choix que nous faisions en cours de conception. Toutefois, beaucoup reste encore à faire pour accéder à toute l’information qui nous guiderait à faire des choix plus éclairés en matière environnementale. Le marché à cet égard est en mutation, et c’est un devoir pour nous de participer activement à sa transformation.

      »

      Jacques Lagacé

      Ingénieur, BPA

    • Chercher, découvrir, inventer une façon de concevoir

      anik-shooner

      «

      Le projet de la Maison du développement durable était porteur. Nous étions enthousiastes à l’idée d’une symbiose entre nos équipes d’architectes, d’ingénieurs et de constructeurs, et la vaste équipe d’Équiterre, de ses experts et de ses partenaires, dans le but  de chercher, découvrir, inventer une façon de concevoir et de construire selon une architecture socialement et écologiquement engagée.

      »

      Anik Shooner

      Architecte, MSDL

    • L’utopie bétonnée

      CO²

      Si on remplaçait le ciment par de la poudre de verre dans les 5 milliards de m3 de béton utilisés annuellement sur la planète, on éliminerait l’émission d’un demi-milliard de tonnes de CO².