bandeau__Materiaux__3.1

Le béton et les ajouts cimentaires

La durabilité, la capacité portante et la flexibilité à l’installation procurent au béton des avantages indéniables en construction, particulièrement dans l’édification des fondations et de la structure des bâtiments en hauteur. Composé en partie de ciment – une matière très polluante à produire – le béton a par ailleurs d’importants effets sur l’environnement au cours de sa fabrication.

Photo 3.1 (a)

 

Dans la fabrication du béton, il est toutefois possible de remplacer une partie du ciment par des déchets industriels, appelés ajouts cimentaires. Les plus utilisés sont les cendres volantes (issues des centrales au charbon), les laitiers granulés et les fumées de silice (procédés métallurgiques). En plus de diminuer l’apport en matières premières polluantes et d’éviter ainsi l’enfouissement de déchets, les ajouts cimentaires améliorent généralement la performance structurale du béton.

Le béton à la MDD

Les 2800 m3 de béton qu’a nécessités la réalisation de la MDD ont été préparés par l’adjonction de 10 % à 23 % de cendres volantes, évitant ainsi l’emploi de 173 tonnes de ciment. Le tableau suivant chiffre l’utilisation du béton dans le projet.

 

Le béton et la MDD en chiffres
Béton 2800 m3
Ciment 784 tonnes
Ajout cimentaire 173.6 tonnes
Dalle sur sol 25 Mpa
Colonnes rez-de-chaussée et niveau 1 45 Mpa
Distance du lieu de fabrication 20 km
Distance du lieu d’extraction 260 km

 

Photo 3.0 (e)

 

Comparaison des économies d’impacts environnementaux de trois stratégies (ajouts cimentaires – toutes les stratégies d’efficacité énergétiques du bâtiment, sur une période de 100 ans – une toiture inversée) comparativement à un bâtiment standard.

 

impactevite

Le béton et la poudre de verre

Une partie du plancher de béton de la MDD ainsi que du trottoir y faisant face contiennent de la poudre de verre, ce qui réduit à la fois l’utilisation du ciment (substance très polluante) et l’enfouissement des bouteilles mises au recyclage. En plus de constituer une bonne pratique environnementale, des tests démontrent que la poudre de verre augmente sensiblement la durabilité du béton. Plusieurs années ont été nécessaires pour concevoir ce béton. Les améliorations apportées au matériau le plus utilisé dans le monde pourraient diminuer l’impact de plusieurs infrastructures sur l’environnement.

Deux dalles expérimentales

Ces deux dalles sont équipées de sondes permettant de mesurer sa performance. L’analyse des données ainsi produites déterminera comment l’utilisation de ce nouveau béton pourra se généraliser. Les deux dalles expérimentales de la MDD contiennent assez de verre pour fabriquer 1000 bouteilles de vin!

Photo 3.1 (c)